Sweatshirt om

Finale VfL Wolfsbourg 4-1 (a.p.) Finale sur match simple à Kiev (Ukraine). Finale VfL Wolfsbourg 3-1 Finale sur match simple à Saint-Sébastien (Espagne). Pour son 100e match en coupe d’Europe, les fenottes dominent largement leur sujet malgré une excellente performance de la gardienne de but locale (4-0), puis réalise un festival offensif lors du match retour (7-0). A noter qu’Ada Hegerberg a égalé, puis dépassé le record de buts inscrits en compétition européenne avec 53 unités, maillot de foot mbappe doublant désormais l’allemande Anja Mittag et ses 51 réalisations. Les fenottes feront exploser leurs homologues en seulement cinq minutes, grâce à des réalisations d’Amandine Henry, Eugénie Le Sommer et Ada Hegerberg ; Camille Abily, entrée en fin de match pour son dernier match européen, parachève le triomphe lyonnais (4-1) grâce à une troisième passe décisive de la néerlandaise. En difficulté pendant la saison, le club peut néanmoins compter sur l’apport du buteur Stéphane Guivarc’h, prêté par Auxerre, et qui succède à Kaiser et Grumellon en devenant le troisième rennais sacré meilleur buteur de D1. Malgré un avantage de deux buts et un penalty détourné par Sarah Bouhaddi en première période, les anglaises sont accrocheuses, gênent la progression du jeu lyonnais durant toute la partie et trouvent la faille juste avant le dernier quart-d’heure (2-1). Le match retour à Kingsmeadow est âpre, les deux équipes ont la possibilité de prendre l’avantage au score (avec notamment un tir sur le poteau pour les anglaises, puis un sur la barre pour les lyonnaises) mais se termine sur un score de parité (1-1), suffisant pour se qualifier pour la quatrième fois consécutive en finale et la huitième fois dans l’histoire de la compétition européenne.

1/2 Chelsea FCW 2-1 1-1 3-2 Lyon atteint la finale pour la 4e fois consécutive et la 8e fois de son histoire. 1/2 Manchester City WFC 1-0 0-0 1-0 Lyon atteint la finale pour la 7e fois de son histoire. Après deux succès contre le FC Mulhouse (0-0 et 3-1) et contre l’AS Saint-Étienne (2-0 et 4-4), le RCS remporte les barrages et est promu en première division. La première version du championnat de France de football féminin de Division 3 met aux prises quarante clubs répartis en quatre poules de dix. Sur les 19 clubs qui sont parvenus à remporter le championnat, le plus titré est le Paris Saint-Germain avec onze titres, suivi de l’AS Saint-Étienne et l’Olympique de Marseille, avec dix titres. Dans ce match considéré comme la « belle » après une finale remporté par chacune des équipes, le jeu est cadenassé durant toute la partie et les joueuses se quittent sur un score nul et vierge à l’issue du temps réglementaire. Nouveau retour en arrière cette saison en huitièmes de finale, les têtes de série ne sont plus assurées de disputer leur match retour à domicile comme auparavant ; la première équipe tirée, tête de série ou non, reçoit désormais au match aller.

L’OL se qualifie pour l’édition 2021 de la Ligue des champions féminine de l’UEFA en qualité de tenantes du titre et grâce à son quatorzième sacre consécutif de championnes de France obtenu en 2019-2020 (malgré l’arrêt de la compétition en raison de la pandémie de Covid-19), puis se retrouve directement qualifié pour les seizièmes de finale avec encore une fois le statut de tête de série avec match retour à domicile. Dans ce match, les fenottes dominent rapidement les débats et ouvrent logiquement le score grâce à Eugénie Le Sommer à la 26e minute et doublent la mise juste avant la mi-temps grâce à une belle frappe en dehors de la surface de Saki Kumagai ; au retour des vestiaires, le match devient plus équilibré et les allemandes réduisent la marque par Alexandra Popp à l’heure de jeu sur leur seul tir cadré du match, puis l’islandaise Sara Björk Gunnarsdóttir, tout juste arrivée en provenance des louves début juillet, parachève le succès lyonnais à une minute de la fin. Match aller Medyk Konin 0 – 5 Lyon Miejski Im.

Le Gym était 12e. Mais l’OGC Nice n’allait pas en rester là et le déplacement à Guingamp se profilait pour aller affronter l’En Avant de Guingamp pour le compte de la 11e journée de Ligue 1. Le 26 octobre 2014, les Aiglons vont montrer toutes leurs forces et s’imposer sur l’impressionnant score 7 à 2, grâce à un quintuplé d’un joueur que la France entière va découvrir. L’OL est donc confronté aux danoises du Fortuna Hjørring, déjà rencontrées 10 ans auparavant, puis à la demande du club nordique l’ordre de la rencontre est inversé et le match aller à l’extérieur. 31 décembre : décès à 87 ans de José Valle, joueur espagnol ayant remporté 2 Championnat d’Espagne et la Coupe d’Espagne 1942 devenu entraîneur. Laurent (septembre 2019, puis août 2020) Christiansen (décembre 2019), Kouache et Weiß (fin juin 2020), et Kazadi (août 2020) ne sont également pas présentes dans cette même liste, ayant quitté le club entretemps. Nathan Bitumazala, né le 10 décembre 2002 à Fontainebleau, est un footballeur franco-congolais.